ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
KIVU BUSINESS & TOURS AGENCY 
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

VIRUNGA BUSINESS RADIO: UN AN DEJA

 
 
 
 
 
05 JUIN 2010 - 05 JUIN 2011: UN AN DE VIE DE VBR-Fm 
 
 
Mot de Circonstance du Directeur à cette occasion 
 
Excellence Monsieur le Ministre provincial du Plan, Budget, Information et Médias, 
Monsieur le Chef de division provinciale de l’Information et Médias  
Monsieur le Chef de division provinciale des PTT 
Honorables Députés provinciaux,  
Mesdames, messieurs 
Auditrices, auditeurs et amis de VIRUNGA BISINESS RADIO, VBR-Fm, la Radio des hommes et des femmes d’Affaires et la Voix des Grands Lacs, votre radio, 
Distingués invités. 
 
Au nom de tout le personnel de VBR-Fm, votre radio, je me fais l’agréable devoir de vous dire “infiniment merci” pour votre sympathique attachement manifesté ici par votre présence dans ce magnifique cadre du Restaurant-Club “NEW RIVIERA” pour venir souffler avec nous et dans la joie la première bougie.  
05 JUIN – 2010 – 05 JUIN 2011: voici douze mois, mieux, UN AN déjà que votre radio existe. Ce premier anniversaire est une occasion pour nous, non pas de fêter pour fêter, mais de nous arrêter un moment pour regarder derrière nous et faire une évaluation sans complaisance de ce que nous avons pu réaliser ou pas, faire un point sur où nous en sommes actuellement. afin de bien cerner et envisager ce que nous devons faire demain. Cette évaluation s’impose à nous parce que nous devons tout faire pour continuer à mériter votre confiance et votre fidélité et occuper toujours la première place par l’excellente qualité de notre travail. 
 
Lorsque le 05 juin 2010 nous lancions le signal de votre radio, c’était comme un rêve qui devenait une réalité. C’était la concrétisation d’un projet que je portais depuis juillet 2005, LWARIBA Mètre est notre témoin car nous en avions discuté, je m’en souviens, lors d’un voyage de Bukavu à Goma sur le bateau Miss Rafiki. Les premiers pas n’ont pas été faciles. Dès le premier jour, nous ne savions même pas si nous étions suivis. La radio était inconnue. Mais vite, comme un feu de brousse, la nouvelle de la naissance de VBR-Fm s’est rependue sur toute la ville et sur toute la région des grands lacs. Notre sélection musicale incomparable qui a inauguré la radio a surpris tous nos auditeurs, les a tous mis d’accord et les a vite fidélisés.  
 
Nous avons mis en place un système interactif à téléphone ouvert qui nous a vite permis de savoir notre vraie couverture géographique. Cette couverture a surpris tout le monde. Nous avons reçu des appels de tous les coins des territoires de Masisi, Rutshuru, Nyiragongo et même de certains coins de Beni-Lubero et Walikae dans le Nord-Kivu. Du Sud-Kivu nous avons reçu des appels de Kamituga, Mwenga, Kabare, Ngweshe, Mugogo, Uvira, Fizi, Minembwe, Numbi, de toute la plaine de la Ruzizi, de la ville de Bukavu et même de Shabunda et de beaucoup d’autres coins du Sud-Kivu. Le Maniema n’est pas resté en marge: des appels ont été reçus de Wamaza et même de environs de Kasongo. La Province Orientale a aussi fait signe: beaucoup d’appels ont été reçus de plusieurs localités du District de l’Ituri et même du district du Bas-Uele. Nos pays voisins ont aussi répondu à l’appel: le Rwanda, l’Ouganda, le Burundi et même la Tanzanie: tenez, votre radio est très captée 5/5 à Bujumbura au Burundi et à Mwanza en Tanzanie. 
 
Laissez-moi avouer que ces rapports d’écoute ont été une occasion de satisfaction et de fierté pour l’efficacité de nos équipements et un grand défi. Sachant que VBR-Fm avait un très grand auditoire, nous n’avions pas droit à l’erreur. Il fallait que nos équipes soient à la hauteur pour satisfaire tous ces auditeurs qui sont d’horizons divers et de tous âges. Ce défi nous a obligés à être rigoureux dans la sélection de nos collaborateurs: journalistes, techniciens et animateurs. Pour garantir leur meilleure prestation, nous avons même mis en place un système de formation continue. Chaque mois nous organisons en interne une formation. Nous n’avons pas non plus manqué de profiter des formations organisées par nos partenaires à qui nous disons un GRAND MERCI à cette occasion. Les formations ont eu un impact positif sur la qualité du travail de nos équipes et vous pouvez bien le remarquer.  
 
Nous avons également décidé de renforcer notre parc informatique, nos logiciels de traitement des sons et nos matériels de reportage pour plus de professionnalisme pour la plus grande satisfaction de nos auditeurs. Tous nos éléments sont soigneusement traités avant leur diffusion. Et programme riche et diversifié touche tous les âges. D’où notre slogan “VBR-Fm, la radio de toutes les générations”. Les jeunes principalement constituent notre première cible et sont la majorité de nos auditeurs car, dans notre région, il est plus qu’important que les médias encadrent la jeunesse pour mettre fin aux cycles des conflits qui la minent.  
 
Notre stratégie initiale pour « accrocher » les jeunes a été la promotion des artistes locaux et la création des émissions éducatives centrées sur des sujets intéressant particulièrement la jeunesse. “Talents de chez-nous”, “Muzilacs”, “Hit-parade”, “Hakuna Kulala”, “En Plain Coeur”, “Carrefour des Amoureux”, “KinAmbiance”, “Slow Douceurs”, “Jusqu’à fatiguer”, “Correspondance Plus”, “Hip-hop Attitude”, « Choc » etc sont des émissions qui captivent la jeunesse. La matinée de dimanche est un moment de passion pour nos parents avec l’émission “Souvenirs souvenirs”, une tranche d’animation consacrée aux chansons qui ont marqué le passé ! La musique chrétienne matinale et de toutes les tendances (protestants, catholiques, musulmans, etc) a permis à VBR-Fm d’être suivie par les croyants de tous bords. L’introduction de journaux parlés en langues locales a aussi accru notre auditoire: Kinande, Kinyarwanda, Kirega, Mashi er bientôt en Kihunde a accru la fidélisation des auditeurs de nos campagnes partout dans la région. Des émissions thématiques de nos différents partenaires ont également accru notre auditoire. La Campagne “NOUS POUVONS”, “FACE A LA JUSTICE”, , “UN JOUR NOUVEAU”, “RETOUR A LA PAROLE”, “MEDECINE ET SANTE”, les feuilletons “KUMBUKA KESHO”, “NIA MOJA”. La tranche « Business Promo » a permis à beaucoup de commerçants, petits et grands, de rester des fidèles auditeurs. L’Emission “Couloir Humanitaire” accroche aujourd’hui tous les humanitaires ainsi que leurs bénéficiaires tandis que la richesse de notre discothèque régionale avec des chansons du Rwanda, du Burundi a accroché les auditeurs des pays voisins. Nous leur disons « merci beaucoup » !  
 
Un AN après, nous n’avons pas la prétention d’avoir tout fait. Certes, nous venons de réaliser un premier pas, mais beaucoup reste à faire. Nous n’avons pas droit de dormir sur nos lauriers. Et je dois ici vous promettre solennellement de continuer à me battre pour améliorer nos prestations et vos critiques et suggestions nous seront d’une très grande utilité. N’hésitez donc pas de nous les faire parvenir. 
 
Excellence Monsieur le Ministre provincial du Plan, Budget, Information et Médias, 
Monsieur le Chef de division provinciale de l’Information et Médias  
Monsieur le Chef de division provinciale des PTT 
Honorables Députés provinciaux,  
Mesdames, messieurs 
Auditrices, auditeurs et amis de VIRUNGA BISINESS RADIO, VBR-Fm, la Radio des hommes et des femmes d’Affaires et la Voix des Grands Lacs, votre radio, 
Distingués invités. 
 
Cette année n’aura pas été que rose. Nous avons eu à faire face à beaucoup d’obstacles sur notre parcours. Et ils sont de plusieurs ordres, mais nous n’allons pas beaucoup nous y attarder car ils nous font plutôt grandir. Le premier et le plus grand défi est celui de l’irrégularité de la fourniture en énergie électrique qui nous fait perdre beaucoup d’argent. Sans électricité, il est de nos jours impossible de bien faire fonctionner une station de radio digne de nom. Nous travaillons le plus souvent avec des générateurs. La Société Nationale d’Electricité (Snel) devrait fournir de grands efforts pour satisfaire ses abonnés. Pour faire face à cette difficulté, nous pensons déjà à investir dans les énergies renouvelables. 
 
Le second défi est celui de la concurrence déloyale entre les différents médias de Goma. Le plagiat, l’imitation, le bradage des tarifs publicitaires, le vol du personnel et les coups bas sont la règle. Je suggère que les responsables des organes de presse de Goma puissent mettre en place un cadre de concertation pour qu’ils se retrouvent de temps en temps et parlent des problèmes qui minent la corporation.  
 
Le troisième problème est celui des tracasseries administratives. Tout en félicitant les divisions provinciales des PTT et Information et Médias pour leur patience, je voudrais ici placer un mot quant aux notes de perception émises par la DGRAD. Notre province étant encore sous le choc des guerres et de l’instabilité, je pense que l’Etat a l’obligation d’encourager ceux qui prennent le risque d’investir chez nous. Ici je dois féliciter le Ministre provincial en charge du Plan, Budget, information et Médias qui nous a annoncé solennellement lors d’une réunion à la DGRNK qu’il était en train de négocier un moratoire avec le Ministère national en faveur des organes des presses du Nord-Kivu. En attendant l’aboutissement de ces négociations qui vont fixer les taux réduits des redevances à payer par les organes de presse de notre province meurtrie, je demande aux responsables de la DGRAD de cesser leur pression sur nous, l’heure n’étant pas encore arrivée. Il faudra pour ce faire, que toutes les notes adressées aux organes de presse soient purement et simplement retirées et qu’il y ait une concertation entre cette régie financière avec le Ministère Provincial en charge des médias. La situation actuelle ne permettant aux médias d’être rentables, il est nécessaire que la DGRAD et d’autres services qui excellent dans les tracasseries avec des factures extravagantes jouent à la retenue. Je dois ici citer en passant la SONECA dont l’utilité et l’efficacité dan notre pays sont contesté par les artistes pour qui, pourtant, elle dit recouvre les droits d’auteurs.  
 
Le dernier grand problème est d’ordre financier. Nous évoluons dans un environnement où la culture publicitaire fait cruellement défaut. Il y a trop peu d’annonceurs locaux capables d’investir dans la publicité pour la croissance de leurs affaires. Et les quelques rares qui osent veulent payer des sommes trop modiques! Je suis déçu de constater par exemple que les grandes entreprises locales (hôtels, stations service, magasins, usines, etc.) ne font pas de la publicité: c’est simplement regrettable. Si Coca Cola ou Nido font la publicité, pourquoi pas nos entreprises locales qui font la fierté de notre province? Beaucoup d’opérateurs économiques contactés ont déclaré qu’ils deviennent la cible des services des impôts lorsqu’ils osent faire passer de la publicité à la radio. Je voudrais demander à la DGI de ne pas décourager les opérateurs économiques qui veulent faire la promotion de leurs entreprises. Je profite de l’occasion pour dire une GRAND MERCI à nos fidèles annonceurs. A ceux qui hésitent je demande d’essayer nos services publicitaires. Ils ne tarderont pas de nous donner raison car DIEU LUI-MEME CROIT EN LA PUBLICITE. Ce n’est pas pour rien qu’il y a des cloches dans nombreuses églises...  
 
VBR-Fm est une radio commerciale qui s’est donnée le devoir de contribuer à la croissance des affaires de ses annonceurs. Je saisis aussi cette occasion pour demander aux nombreuses ONGs de penser à utiliser les médias pour faire découvrir leur travail en faveur de nos populations. Elles devraient inclure dans leurs budgets une ligne consacrée à cette fin. 
 
Que dire de l’avenir de votre radio? Je dois attirer votre attention sur le fait que c’est vous la radio car c’est vous qui faites d’elle ce qu’elle est. En cela votre soutien continu nous est inéluctable pour la suite du combat commencé il ya de cela un AN. Les prochaines années qui suivent restent déterminantes.  
 
Maintenant que nous nous approchons lentement mais sûrement de la période électorale, plaçons tout de même un mot à ce propos. VBR-Fm prend l’engagement d’être la radio au milieu du village. Elle restera neutre et ne favorisera aucun courant politique. Tout le monde aura droit à la parole dans le strict respect de l’autre. VBR-Fm ne se laissera jamais manipuler par des verbeux politiciens véreux et ne se laissera pas non plus intimider. Nous n’oublierons pas que la vocation de VBR-Fm est avant tout commerciale et socioculturelle. VBR-Fm ne servira jamais de caisse de résonance pour les démagogues, quoiqu’il advienne.  
 
Je sais que beaucoup me demanderont: “et la télé, c’est pour quand”? Ma réponse est qu’elle arrive bientôt, mais encore l’absence de l’énergie électrique dans notre ville ne nous encourage pas à commencer rapidement. Imaginez que mois de 5�e la ville bénéficie du courant irrégulier et de mauvaise qualité de la Snel. Nous suivons avec un intérêt particulier les travaux qui se font sur la Centrale hydroélectrique de la Ruzizi et évaluons l’impact du phénomène “Bigroupés” (usage des générateurs communautaires) pour définir le bon moment. Nous vous tiendrons informés au moment opportun. 
 
Excellence Monsieur le Ministre provincial du Plan, Budget, Information et Médias, 
Monsieur le Chef de division provinciale de l’Information et Médias  
Monsieur le Chef de division provinciale des PTT 
Honorables Députés provinciaux,  
Mesdames, messieurs 
Auditrices, auditeurs et amis de VIRUNGA BISINESS RADIO, VBR-Fm, la Radio des Hommes et des Femmes d’Affaires et la Voix des Grands Lacs, votre radio, 
Distingués invités. 
 
Je ne vais pas abuser de votre temps. Laissez-moi terminer en vous disant encore une fois “MERCI” d’être venus vous joindre à votre radio. Merci aussi au personnel de la VBR-Fm qui se donne corps et âme pour mériter la confiance de ses auditeurs. Et que la fête COMMENCE! 
 
Avec Dieu nous irons loin, tous ensemble... 
 
Que vivent VBR-Fm, son personnel, ses auditeurs et ses annonceurs. 
 
*Que prospèrent les médias de notre province et de notre sous-région des Grands Lacs, 
 
Je vous remercie... 
 
 
 
KBT-Agency a lancé depuis ce 5 juin 2010 une Radio Commerciale et Socio-Culturelle à vocation régionale pour les Pays des Grands-Lacs Africains. Elle est la Première GRANDE Radio Commerciale de la Région et veut contribuer à l'intégration socio-économico-culturelle de la RDC, du Rwanda et du Burundi en cette période charnière d’après guerres et de reprise des activités de la CEPGL (Communauté Economique des Pays des Grands-Lacs)...  
 
Dénomination de la radio:  
 
VIRUNGA BUSINESS RADIO, en abrégé: VBR-FM  
 
Objectifs
 
- promouvoir les affaires et activités de développement dans le cadre de l’intégration régionale des pays des Grands lacs 
- servir de trait d’union entre les opérateurs économiques de la région des GL 
- servir de trait d’union entre les opérateurs économiques et les consommateurs à l’intérieur de nos pays respectifs et à l’intérieur des frontières de la région des Grands Lacs 
- promouvoir les activités et programmes d’intégration régionale pour la cohabitation pacifique entre les habitants des pays des Grands-Lacs (réduire la méfiance) 
- servir de trait d’union entre les jeunes des pays des Grands Lacs pour des échanges constructifs : culture de la paix, leadership, activités sportives, etc. 
- promouvoir les langues locales et cultures des peuples habitant les pays de la Région des Grands Lacs (RDC, Rwanda et Burundi) 
- participer à la promotion de la protection de l’environnement et la relance de l’Ecotourisme dans la Région des Grands Lacs, etc. 
 
 
 
Langues de diffusion
 
- Français (permanent) 
- Swahili (permanent) 
- Kinyarwanda (2h/sem) 
- Kirundi (2h) 
- Kinande (2h) 
- Mashi/ Kihavu (2h) 
- Kihunde / Kitembo / Kinyanga (2h) 
- Anglais (4h) 
 
Autres étails: à suivre... 
 
,  
- la Radio des Hommes et des Femmes d'Affaires... 
- la Radio des Grands-Lacs... 
- la Radio pas comme les autres 
- la Fréquence de l'Innovation 
 
 
 
 
 
 
La première équipe de la Radio VBR-Fm

 

(c) KIVU BUSINESS & TOURS AGENCY - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 23.09.2011
- Déjà 7675 visites sur ce site!